Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 23:07

 

logo MontagneIssoire : Ils ont dit stop au massacre !


Alcan a annoncé la prochaine suppression de 79 postes. Près de 400 manifestants ont défilé, hier à Issoire, pour lutter contre un plan social dit « injustifié ».

  Manif Issoire 6 mars 2010 080Prise de parole de Alain Laffont  fleche-rougeVoir l'album photos


Gilles, 50 ans dont trente-quatre années de labeur chez Alcan, se dirige tranquillement vers l'usine où près de 400 manifestants attendent le grand départ.

 

Un camion aux couleurs de Force Ouvrière diffuse de la musique poussée à fond pour motiver les troupes. Gilles cherche un drapeau. Il est 10 h 15. « Allez on y va ! » scandent les leaders syndicaux. La revendication est claire : refuser le plan social qui prévoit la suppression de 79 postes au sein de la branche Structure d'Alcan, tous métiers confondus. FO, CGT et CGC se sont unis dans cette lutte.

 

« Les Bourbié devant, les Alcan suivent ! ». Les ordres sont donnés. La foule peut entamer une longue marche autour des boulevards d'Issoire. La force de cette manifestation tient en la solidarité des autres. Ceux qui sont au chômage, en pré-retraite ou les collègues venus soutenir les 79 condamnés. Danièle, 58 ans, marche en fin de cortège. « Il faut faire quelque chose car ils sont en train de faire mourir Issoire, plaide-t-elle. Mon mari était à Rhénalu et j'ai travaillé quinze ans à Ducellier avant d'être assistante-maternelle ».

 

Salarié à la fonderie, Philippe n'est pas dans les « 79 », mais il s'est déplacé pour défendre les camarades. Le quinquagénaire reste sceptique pour la suite : « Ce plan de licenciement n'est qu'un début. Les dirigeants veulent rendre la mariée très belle pour les acheteurs et réaliser du profit rapidement ».

 

Gérald, 40 ans, du service Métallurgie Qualité, n'a pas échappé au plan social. Une situation qui risque de l'obliger à quitter Issoire « par la force des choses ».

 

De retour vers Alcan, la manifestation se dissout sans encombre. Pour Michel Decharrière délégué syndical CFE-CGC, « les dirigeants prônent un mauvais calcul avec ces suppressions de postes, pour donner aux repreneurs l'image d'une usine qui pourrait être encore plus rentable. Nous devons garder notre avance technologique, notre savoir-faire ».

 

Article de Laure Peyrat paru dans La Montagne

Edition du dimanche 7 mars 2010

 

 


Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Mobilisations
commenter cet article
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 15:40

Aux côtés des salarié-es et des usagers pour défendre la fonction publique et des services publics de qualité
Interviews d'Alain Laffont et de Yves Gueydon



Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Mobilisations
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 15:09

 

PAS TOUCHE AU SERVICE PUBLIC !

SOUTIEN A LA MOBILISATION DU 21/01

 

services-publics.jpgLa liste « La gauche 100% sociale et écologique » soutient l’appel des syndicats à la journée de grève et de manifestation pour défendre les services publics.

Sarkozy, Hortefeux et Marleix sont main dans la main pour les détruire : ils privatisent la Poste, ils ferment des hôpitaux et des classes, ils suppriment massivement des emplois de profs, d’infirmières, d’agents territoriaux…

Se soigner, se loger, se former, se déplacer n’est pas un luxe mais un droit fondamental dont nul ne doit être privé.

Jeudi 21, nos candidates et candidats seront aux côtés des manifestants.

Face à une droite qui cogne dur et une fausse gauche qui réagit mollement, nous nous battrons résolument avant, pendant et après la campagne électorale, pour la défense, l’amélioration et le développement des services publics sur la Région Auvergne.

 

Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Mobilisations
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 11:44

 

Réunis en mai 2009, les états généraux du chômage et de la précarité ont lancé un appel à des marches régionales contre le chômage, les licenciements et les précarités pour que, partout, se construisent des cadres de mobilisations unitaires regroupant associations, syndicats, partis politiques.

 

En Auvergne, 10.000 chômeurs et chômeuses supplémentaires sont inscrits à Pôle Emploi depuis janvier 2008.

 

Une marche rassemblant des chômeurs, des précaires (du public et du privé) et des salariés licenciés est partie de Montluçon le 20 novembre 2009 pour aboutir à Lyon le 5 décembre.

Membres de la coordination "Marchons en Auvergne", des militant-es et des élu-es AlterEkolos et NPA, participaient le 23 octobre 2009 à l'occupation du Pôle Emploi de Clermont.

 


Interview (entre autres) de Sandrine Clavières, conseillère municipale NPA à Clermont

Le samedi 28 novembre 2009 au Puy en Velay, la coordination faisait halte devant la mairie du secrétaire d’Etat à l’emploi Laurent Wauquiez.

Venus porter de justes revendications, les marcheurs ont déploré le fait que "le sinistre du chômage et de la précarité" ne daigne même pas les recevoir.

 

manifestation-devant mairie-wauquiezCrédit photo : MOC


Pour revenir sur la mobilisation :

Articles dans la presse régionale, tract d'information etc ... : Marchons en Auvergne !


Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Mobilisations
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 10:15

 

Pendant des années des millions d’euros ont été gaspillés en pure perte par le Conseil communautaire de Clermont-Communauté.

 

Ayant du mal à boucler son budget 2010, la majorité de gauche du Conseil communautaire envisageait de faire payer les pots cassés par la population des 21 communes de Clermont Communauté en mettant en place un nouvel impôt, la taxe additionnelle qui aurait été prélevée sur chaque foyer. Le chiffre communément avancé par les responsables politiques était de 100 € par foyer et par an.

 

Face à la détermination de l'opposition de la vraie gauche - Alain Laffont pour le NPA et Yves Gueydon pour les AlterEkolos, Serge Godard a dû renoncer à son projet.

 

logo clermont-1ereAlterEkolos et militants du NPA contre la taxe additionnelle
Réunion publique d'information à la maison du Peuple de Clermont
JT de Clermont 1ère - 4 janvier 2010




Pour revenir sur la mobilisation :
Interview d'Alain Laffont, tract d'information etc ... : Une nouvelle taxe pour les habitants de Clermont communauté, c'est non !
Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Mobilisations
commenter cet article

Info site web Législatives

site-alain.jpg

Recherche

Nos têtes de liste


C'est Alain Laffont, élu municipal NPA
à Clermont (à droite sur la photo)
qui conduira la liste unitaire rouge et verte.


gauche-100-sociale-ecologique-tetes-liste.jpg A ses côtés sur la photo (de gauche à droite) :
- Yves Gueydon, Alter Ekolo, tête de liste pour le Puy-de-Dôme
- Christine Chevalier, NPA, tête de liste pour la Haute-Loire
- Olivier Polfer, NPA, tête de liste pour le Cantal
- Gérard Gendre, Alter Ekolo, tête de liste pour l'Allier

fleche-rougePROFESSION DE FOI ET LISTES

Selection vidéos

Appel d'Olivier Besancenot à voter
pour les listes soutenues par le NPA




Les propositions de la Gauche 100% en meeting à Clermont le 11/02


Alain Laffont NPA, Yves Gueydon, AlterEkolo, Christine Chevalier NPA
Extraits du discours d'Olivier Besancenot

Pourquoi l'unité ne s'est pas faite ?


Déclarations de  André Chassaigne à France 3,
interviews de Yves Gueydon et Alain Laffont

Suppression du ministère de l'immigration
et de l'identité nationale !
Régularisation des sans-papiers !



Jeanne Moreau - Lettre à Hortefeux
MAP - Un air de Révolution

Notre programme

programme-gauche-100-sociale-et-ecologique.jpg

Vidéothèque

Contre la droite et Sarkozy !

retraite.jpgDes élus à vos cotés contre le PATRONAT,
la DROITE et SARKOZY !


Lutter contre le chômage :

• Pour l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices.
• Travailler moins pour travailler tous et toutes.
Pour la retraite à 60 ans maximum pour tous et toutes à taux plein avec 37, 5 annuités de cotisation !

Vivre dignement :
• Pour le SMIC à 1500 euros net.    
• Pour la réquisition des logements vides afin de répondre au besoin d’hébergements d’urgence.  
• Pour s’opposer aux « réformes » gouvernementales (suppression de la taxe professionnelle, bouclier fiscal…).
• Pour la sortie du nucléaire.