Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 00:00

 

Tout changer, rien lâcher !


En Auvergne, face aux roses pâles et aux verts clairs, la seule liste qui annonce la couleur, c’est la liste «La gauche 100% sociale et écologique ».

Elle réunit le NPA, les Alterékolos et les Objecteurs de Croissance.

 

Elle se fixe 2 ambitions ;

- Empêcher que la droite reconquière la Région.

Ses chefs de file, MARLEIX (spécialiste en tripatouillage de circonscriptions électorales) et HORTEFEUX ( qui n’a pas voulu être tête de liste, par peur de prendre une tôle) doivent mordre la poussière.

- Faire élire des militants qui défendront une autre répartition des richesses, des mesures 100% sociales et écologiques, à l’opposé de qu’a fait la majorité PS/PC/Verts. Ils ont accordé des subventions à la SAGEM et à MARAZZI, des groupes internationaux qui s’en sont servis pour restructurer et licencier. Ils ont donné 700 000 euros à LIMAGRAIN, trust agroalimentaire supporteur des OGM. Ils ont réduit le budget consacré à l’environnement.

La campagne a bien démarré, malgré le froid rigoureux, avec des diffusions massives de tracts sur les marchés, aux portes de MICHELIN et des facs..

Les candidats participent activement aux mobilisations en cours : contre la fermeture programmée des blocs chirurgicaux de 4 hôpitaux de la région, pour empêcher l’expulsion d’étudiantes marocaines.

Plusieurs réunions publiques se sont déjà tenues sur l’Allier, d’autres sont programmées dans les autres départements.

 

Un meeting régional s’est tenu jeudi 11 février.


alain-laffont-meeting_clermont.jpgCrédit photo : Cédric Morand

La presse locale a souligné que la salle était comble, malgré la tempête de neige (400 participants)

Alain LAFFONT du NPA , tête de liste régionale, a détaillé les mesures d’urgence proposées par la liste :

- la gratuité des transports pour tous ceux qui ont moins de 1000 euros

- la construction d’un abattoir labellisé «Montagne », service public pour les éleveurs

- la récupération des sommes versées par Région pour permettre à un train touristique d’accéder au sommet du Puy de Dôme et leur réaffectation à la rénovation des maisons de retraite et des crèches

 

yves-gueydon_meeting.jpgYves GUEYDON des Alterékolos, conseiller régional sortant, a expliqué qu’élu sur la liste des Verts en 2004, il a décidé de rompre avec eux., parce qu’il n’était pas d’accord pour voter les budgets sociaux libéraux et parce qu’il était pour le non au référendum sur la Constitution européenne.

 

Carola KAUFMANN sympathisante du PG, militante du front de gauche jusqu'à ce que le combat pour l'unité entre les différentes composantes de l'autre gauche se soit avéré vain, a expliqué avoir rejoint avec plusieurs amis du PG et du Front de gauche la liste qui leur était apparue comme la plus unitaire pour ces élections.

 

Christian SUNT a apporté le soutien des Objecteurs de croissance à la liste, Pierre COURS-SALIES celui de la Fédération.

 

Olivier BESANCENOT a conclu le meeting en insistant sur la nécessité d’élire à la Région des «délégués du personnel » défendant réellement les besoins sociaux et écologiques. Il a apporté son soutien aux salariés d’ALCAN en lutte contre les licenciements et à SAMIR, étudiant clermontois sans-papiers menacé d’expulsion. Il a appelé à la mise en place de collectifs unitaires pour engager la riposte à la « contre-réforme » sur les retraites.

 

La discussion s’est poursuivie autour d’un vin chaud (bio !)
Histoire de réchauffer les troupes, avant d’attaquer la dernière ligne droite de la campagne !

 

François Boudet

Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:28

 

logo MontagneLa Gauche 100% - Meeting, hier soir, à Clermont, avec Olivier Besancenot

Ils veulent « redonner de l’espoir ! »


Malgré les intempéries, la maison du Peuple était comble, hier soir. Un public jeune est venu entendre les têtes de listes et Olivier Besancenot.


meeting-besancenot_clermont-morin.jpgCrédit photo : Cédric Morand

Pour envoyer, il envoie, Olivier Besancenot. Un festival. Des élections régionales, dans son discours, il en a moins été question que de politique gouvernementale.

" Nicolas Sarkozy est un excellent délégué du personnel, a-t-il lancé, en surprenant l’assistance, venue nombreuse, malgré les intempéries. C’est un excellent délégué du personnel, mais il défend son camp pas le nôtre ! " Rassurés les militants.

Bien sûr, il a été question de la crise, économique et sociale, « l’invitée mystère dans cette campagne » aux dires du porte-parole national du NPA. Une crise "tenace" qui, à ses yeux, nécessite de se « rassembler dans les luttes » Et les urnes, le 14 mars.

Pour autant, comme l’a rappelé, d’emblée, la tête de liste régionale Alain Laffont, leader NPA allié aux Alterekolos et aux Objecteurs de croissance, l’alliance tant souhaitée avec le Front de gauche n’a pas été possible.

« Nous avons tout fait pour faire une liste commune », s’est justifié l’élu clermontois. Sauf que, « pour des raisons électoralistes, ça ne s’est pas fait », a déploré une ex-Front de gauche passée à la Gauche 100%. « C’est gravissime au moment où il faut défendre les retraites, les droits du travail … ».

« Bref », fait écho Olivier Besancenot, comme pour dire que maintenant, il faut passer à autre chose. « Il y a d’autres sujets de préoccupation … », lâche-t-il, en aparté, avant le meeting. Message reçu.

Alors, ça y est, Aalin Laffont et ses camarades sont en campagne. Se revendiquant « liste rouge et verte ». Dénonçant le coût du projet TGV, fustigeant les 6 millions d’euros que la Région a promis pour réaliser le petit train à crémaillère au Puy de Dôme. "Le temps est venu de relocaliser, d’inventer une économie au service de tous", affirme l’Alterekolo Yves Gueydon. Le temps est venu de redonner de l’espoir.

 

Article de Cédric Gourin paru dans La Montagne

Edition du vendredi 12 février 2010

 

Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 16:13

 

meeting-besancenot-11-fevrier-clermont- maison-du-peupleMeeting de la Gauche 100% sociale et écologique à la Maison du Peuple
le 11 février 2010 à Clermont


Intervention de Alain Laffont, tête de liste régionale (10:02 mn)





Credit vidéo : Lilian C.

Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 09:38

 

logo MontagneNPA/AlterEkolos - Une première esquisse des listes présentée hier

 

Du vert dans le rouge 100 %

 

Aujourd'hui, les formations politiques ne sauraient faire de listes sans mettre du carburant vert dans leur moteur. C'est le cas du NPA qui s'est allié aux Alterekolos dans une « gauche 100 % sociale et écologique ».

 

En attendant Olivier Besancenot qui animera un meeting jeudi 11 février à Clermont-Ferrand, le NPA et ses alliés des Alterekolos et des Objecteurs de Croissance ont présenté leurs listes hier soir au centre Jean Richepin. Avec Alain Laffont à la fois numéro 1 régional, numéro 21 puydômois et porte-parole aux côtés d'Yves Gueydon, conseiller régional sortant, ex-Vert devenu « Alter ».

 

gerard-gendre.jpgCrédit photo : Claire S.

 

Unité de toute la gauche au deuxième tour

 

Ils sont « crédibles », qu'on se le dise ! « La liste d'alliance rouge et verte a obtenu 15,3 % des voix en 2008 aux municipales de Clermont », lance Alain Laffont qui se met dans lapeau d'un élu régional décisionnaire : « La première mesure que nous prendrons sera la gratuité des transports pour les personnes ayant moins de 1.00 € de revenus par ois ». La deuxième mesure sera de « refuser les six millions d'euros » au projet du Conseil général de train à crémaillère au Puy de Dôme et « d'utiliser l'argent pour les-lycées, des maisons de retraite, des crèches... ». Extension des services publics, arrêt des subventions aux « grandes entreprises qui font des profits », dépenses en faveur des plus démunis, développement de l'économie sociale et solidaire, programme énergétique « ambitieux », stabilité des impôts et unité de « toute la gauche » au deuxième tour contre la droite sarkozyste : la « gauche 100 % sociale et

écologique » est entrée en campagne.

 

Article de Jean-Paul Gondeau paru dans La Montagne

Edition du samedi 4 février

 

Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 15:57

 

logo fr3Alain Laffont, tête de liste de la Gauche 100% sociale et écologique, invité de l'émission politique La Voix est libre dans le cadre de l'élection régionale Auvergne, le samedi 6 février 2010.

 


Source France 3 Auvergne

 

Dimanche 14 février à 22h40, Alain Laffont participera à un débat politique sur France 3 Auvergne avec les autres têtes de liste régionales.

Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 01:15

 

 

Nos élus se battront pour conserver nos hôpitaux de proximité, ils participeront à toutes les mobilisations. Nous proposons de renforcer les aides à la création des maisons de santé véritables réponses au désert médical dans nos campagnes.

 

Intervention de Alain Laffont lors de la Conférence régionale pour un égal accès aux soins de qualité

jeudi 4 février à Issoire

 

Crédit vidéo : François B. - Montage Lilian

 

Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 17:45


Point médias de présentation de la liste "La Gauche 100% sociale et écologique", le mercredi 3 février 2010 à Clermont-Ferrand. Extraits de la conférence de presse ( 2:57 )


Crédit vidéo : Claire S.


Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 21:56

Conférence de presse le 20 janvier 2010

Après l'echec des négociations avec le Front de Gauche, Yves Gueydon, Alain Laffont, Michelle Aldon lancent à nouveau un appel à l'unité de la gauche de la gauche en Auvergne, dans le respect de l’indépendance de chacun.




Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 23:24

 

 

http://a7.idata.over-blog.com/100x25/2/47/29/58/Presse/logo_politis.jpgLe mégaphone et le cambouis, réponse à Michel Onfray par Alain Laffont



Le NPA est souvent accusé de préférer une posture protestataire à une prise de responsabilités dans les exécutifs. Faux ! répond ici un responsable du NPA de Clermont-Ferrand.

 

Voici ce qu’écrivait Michel Onfray à propos du NPA dans le Monde daté du 6 juin 2009, trois jours avant les élections européennes : « On ne peut vouloir faire de la politique uniquement avec un mégaphone, ni appeler à la révolution planétaire sans même être capable de présider aux destinées d’un village de campagne. Le mégaphone n’est pas une fin en soi, mais un moyen pour plus et mieux que lui. »

 

Alain-Laffont-clermont.jpgNous sommes face à cette légende tenace, entretenue par quelques commentateurs politiques peu au fait des subtilités de la gauche de gauche (peut-on leur en vouloir ?) et malheureusement aussi, comme on le voit, par certains philosophes certes sympathiques mais pour le moins versatiles : le NPA refuserait de mettre les mains dans le cambouis. Eh bien, c’est faux. Mais disons-le sans nuances : s’il s’agit de diriger une municipalité, une agglomération, une région ou un gouvernement sous hégémonie sociale-libérale avec l’obligation de voter pour leur politique en votant le budget, c’est non !

 

Beaucoup voudraient que nous y allions dans ces conditions. Certains sincèrement, car ils pensent que, si nous prenions des responsabilités dans l’exécutif, nous serions capables d’infléchir sa politique. D’autres, pour nous entraîner dans la pente où ils se sont eux-mêmes placés. Je pense au PCF, aux Verts et même à Lutte ouvrière, qui, comme à Clermont-Ferrand, vient de goûter les délices du vote du budget social-démocrate.

 

Il suffit de se rappeler ce qui leur est arrivé pour être prudent. Au gouvernement, avec le Parti socialiste dominant, ils ont été contraints de tout cautionner, la politique de privatisation, d’austérité, les attaques répétées contre les acquis des travailleurs, la politique de gestion du système capitaliste. Dans les municipalités, les communautés de communes, les conseils généraux et les conseils régionaux, ils votent et appliquent la politique décidée par la majorité socialiste. Nous ne pouvons pas manger de ce pain-là.

 

Médecin dans les quartiers populaires de Clermont-Ferrand, militant depuis 1973 à la LCR et maintenant au NPA, élu municipal depuis 1995, j’ai quelques légitimités à parler sur ce sujet. De ce point de vue, l’expérience clermontoise est éclairante. Au conseil municipal, notre groupe de quatre élus (3 NPA et un Alter Ékolo) a proposé de participer à la gestion municipale sans pour autant entrer dans l’exécutif. Dans ce cadre, nous espérions pouvoir faire nos propositions, répondant aux besoins des plus défavorisés, et continuer à mobiliser sur nos objectifs. Aussi, nous avons émis l’idée de participer aux conseils d’administration de la CCAS (Action sociale), des organismes de HLM, du SMTC (Service public des transports) et de bien d’autres organismes qui comptent vraiment dans la gestion de la commune ou de l’agglomération. Notre demande était sincère, sans arrière-pensée. Nous voulions faire des propositions dans le cadre de la gestion. Malheureusement, Serge Godard, maire PS de Clermont-Ferrand et président de Clermont Communauté, supporte difficilement, comme ses collègues socialistes, l’indépendance des autres élus. Il a préféré passer un accord aussi discret que réel avec le MoDem local. Les trois élus MoDem siègent dans tous les organismes pour lesquels nous avions postulé, alors que nos quatre élus ne bénéficient d’aucune fonction. Pourtant, nous avons obtenu plus de 15 % des suffrages lors du 2e tour des élections municipales, contre 10 % à la liste MoDem  ! Un bel exemple de démocratie et de pluralisme prôné par cette « gauche de gouvernement » qui confond si souvent le cambouis et le pot de confiture. Le Parti socialiste préfère des alliés serviles, c’est pourquoi il a rompu les négociations et a refusé la fusion avec les listes de la LCR entre les deux tours des municipales de 2008.

 

Le choix est clair. Dans beaucoup de collectivités locales, le Parti socialiste passe des alliances avec le MoDem, et celui-ci s’engage à le suivre dans sa gestion. D’ailleurs, son représentant à Clermont vient de voter le budget. Face à cette situation, que disent les élus du parti communiste ou des Verts ? Rien, ils continuent à voter la politique des socialistes. Considérant l’évolution politique des Verts, cela n’a rien de surprenant. Mais la question est plus préoccupante pour le PCF, avec lequel nous souhaitons nous allier. Car si, comme le dit justement Michel Onfray, « la politique est affaire de rapport de force et non d’idéaux flottant dans un ciel platonicien », il en est de même pour l’unité, qui ne peut pas seulement reposer sur un fantasme mais doit être attestée sur le réel des pratiques concrètes. Nous continuerons d’agir afin de pouvoir en toute indépendance participer à la gestion. Nous l’avons démontré concrètement. Lors du vote de la délégation de Clermont Communauté au Valtom (Syndicat départemental de gestion des déchets), le président, Serge Godard, a présenté une liste de cinq personnes, sur laquelle je ne figurais pas. Fort de la légitimité que me donne mon rôle dans la mobilisation contre l’incinérateur de Clermont et la confiance acquise auprès de la population, des médecins mobilisés et de très nombreux élus de l’agglomération en matière de gestion des déchets, je me suis donc proposé. Cette fois-ci, le président n’a pu faire autrement que d’accepter et, depuis, je participe au conseil d’administration du Valtom.

 

Mes interventions ne s’y font pas avec un mégaphone, même si je ne récuse pas cet instrument, mais sont guidées par le souci du bien commun et de la santé de la population. Ainsi, nos détracteurs répandent le bruit selon lequel nous refusons de mettre les mains dans le cambouis. Nous leur répondons que c’est faux et que nous le faisons chaque fois que cela est possible. Le problème qui leur est posé est que nous ne concevons pas notre participation comme une récompense en échange de notre servilité, qui impliquerait notre engagement à suivre la politique des majorités sociales-libérales.

 

Alain Laffont - Militant du NPA, président du groupe d’opposition de gauche « À gauche 100 % » du conseil municipal de Clermont-Ferrand.

 

Tribune libre de Alain Laffont paru dans Politis

Edition du 15 octobre 2009

Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 17:20

 

logo MontagneRégionales :

Unir la gauche de la gauche en Auvergne, c'est possible !

 

Yves Gueydon, Alain Laffont et Michèle Aldon tendent la main au Front de Gauche et au PC en particulier. "Ils l'ont fait pourquoi pas nous?" C'est la question que pose au Front de Gauche la liste conduite par Alain Laffont (NPA).

 

conf-2001.jpgCrédit photo : Archives La Montagne

 

Conférence de presse précipitée hier après-midi de la part de la liste "Tous ensemble la gauche vraiment" qui rassemble le NPA, Alterékolo et les Objecteurs de Croissance.

 

Trois candidats (Alain Laffont, Yves Gueydon et Michèle Aldon) lancent un nouvel appel (pressant) au Front de Gauche après l'échec des négociations de décembre dernier. Il faut dire que depuis lundi, trois régions (Limousin, Pays de Loire et Languedoc-Roussillon) sont parvenues à fédérer NPA, Front de Gauche, ainsi que trois autres formations anticapitalistes. Et il semble que le rassemblement soit en passe de se réaliser en Aquitaine.

 

"Pourquoi pas nous ?", répètent en coeur les trois instigateurs de ce point presse. Mais il faut faire vite : les listes seront déposées le 21 février, date limite. "Mais si nous voulons réellement l'union, par respect pour notre électorat, il faut se décider dans les jours qui viennent. Après, il sera trop tard", insiste Yves Gueydon.

 

Article paru dans La Montagne
Edition du 21 janvier 2010



unite-pays-loire.jpg

En Pays de Loire, ils ont réussi à s’entendre

dans le respect de l’indépendance de chacun.

C’est ce que nous voulions en Auvergne.

Ce qui est possible en Pays de Loire doit l’être aussi en Auvergne !


Consultez le document


Repost 0
La gauche 100 % sociale et écologique - dans Régionales Auvergne - Alain Laffont
commenter cet article

Info site web Législatives

site-alain.jpg

Recherche

Nos têtes de liste


C'est Alain Laffont, élu municipal NPA
à Clermont (à droite sur la photo)
qui conduira la liste unitaire rouge et verte.


gauche-100-sociale-ecologique-tetes-liste.jpg A ses côtés sur la photo (de gauche à droite) :
- Yves Gueydon, Alter Ekolo, tête de liste pour le Puy-de-Dôme
- Christine Chevalier, NPA, tête de liste pour la Haute-Loire
- Olivier Polfer, NPA, tête de liste pour le Cantal
- Gérard Gendre, Alter Ekolo, tête de liste pour l'Allier

fleche-rougePROFESSION DE FOI ET LISTES

Selection vidéos

Appel d'Olivier Besancenot à voter
pour les listes soutenues par le NPA




Les propositions de la Gauche 100% en meeting à Clermont le 11/02


Alain Laffont NPA, Yves Gueydon, AlterEkolo, Christine Chevalier NPA
Extraits du discours d'Olivier Besancenot

Pourquoi l'unité ne s'est pas faite ?


Déclarations de  André Chassaigne à France 3,
interviews de Yves Gueydon et Alain Laffont

Suppression du ministère de l'immigration
et de l'identité nationale !
Régularisation des sans-papiers !



Jeanne Moreau - Lettre à Hortefeux
MAP - Un air de Révolution

Notre programme

programme-gauche-100-sociale-et-ecologique.jpg

Vidéothèque

Contre la droite et Sarkozy !

retraite.jpgDes élus à vos cotés contre le PATRONAT,
la DROITE et SARKOZY !


Lutter contre le chômage :

• Pour l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices.
• Travailler moins pour travailler tous et toutes.
Pour la retraite à 60 ans maximum pour tous et toutes à taux plein avec 37, 5 annuités de cotisation !

Vivre dignement :
• Pour le SMIC à 1500 euros net.    
• Pour la réquisition des logements vides afin de répondre au besoin d’hébergements d’urgence.  
• Pour s’opposer aux « réformes » gouvernementales (suppression de la taxe professionnelle, bouclier fiscal…).
• Pour la sortie du nucléaire.